lundi 25 avril 2016

Présentation groupe SpEd

SpEd     groupe de recherche sur la Spiritualité dans l’Education






Le groupe spiritualité et éducation est né à la suite de la journée d’études dédiée à la présentation de Pratiques de Formation/Analyses consacrée au thème "Pratiques spirituelles, autoformation et altérité", organisée par le laboratoire EXPERICE de Paris8 et l’A-Graf au CNAM le 13 février 2014.
Cette journée d’études a permis au groupe de se concevoir en se donnant pour but de valoriser les expériences, les pratiques et les recherches de ceux qui travaillent sur l’ouverture des sciences humaines à la dimension spirituelle  dans une conception intégrale de l’éducation.
Le but de ce groupe est de donner un apport transversale mais aussi organique et structuré, vers l’ouverture des Sciences de l’Éducation, à la valorisation du potentiel humain dans tous ses aspects, y compris la dimension spirituelle.
Par l’échange et le partage de documents et textes, liens et bibliographies, le groupe élabore une écriture collective, fruit de la mise en place des différents dispositifs et approches conçus et expérimentés par les membres dans leur milieu de référence scientifique, professionnel ou informel.
L’écriture collective fournit dans cette optique, la base élaborée pour la mise en place dans la pratique éducative, de nouvelles formes possibles de conception de la connaissance, de la croissance personnelle et de la relation pédagogique.
Au fin de contribuer de manière cohérente aux changements du système éducatif et formatif ,  le groupe veut concilier le besoin d’aller au fond de la recherche philosophique  et de l’enquête existentielle, avec le respect de  la rigueur scientifique,  pour rester ancrée au travail d’études et à la reconnaissance dela communauté scientifique de référence.
Le groupe se rencontre tous les trois mois environ et échange régulièrement ses documents et ses communications en se servant des plateformes en ligne.

Membres SpEd

 René BARBIER est professeur émérite à l'université de Paris VIII Saint-Denis en Sciences de l'Éducation depuis 2007. Il est actuellement conseiller scientifique du Centre d'Innovation et de Recherche en Pédagogie de Paris récemment créé par la Chambre de Commerce de Paris (CIRPP). Il travaille sur la recherche-action existentielle. Impliqué dans l’innovation pédagogique dans les écoles, René Barbier développe actuellement ses derniers projets au CIRET (Centre International de Recherche Transdisciplinaire) avec Basarab Nicolescu sur le « tiers caché », et de l’approche au spirituel par une dimension existentielle. Il reste toujours lié à l’étude de la pensée de l’Asie (Chi Cong et formation). Il participe aussiau groupe de l’UCP « Ecoformation et sagesses du monde ».


Raymond BARBRY Après avoir travaillé pendant plus de vingt ans en tant que formateur et responsable de formation dans un institut en charge de la formation des enseignants et des chefs d'établissement, j'ai pris la décision en 2011 de me mettre en situation d'indépendant afin de promouvoir dans le cadre de mes actions de formation et d'accompagnement les pratiques de pleine conscience. Au plan éducatif, j'interviens sur tout le territoire français auprès d'établissements scolaires et centres de formation publics et privés. Les problématiques essentielles que je développe : l'épuisement professionnel, stress et sur-stress, l'attention-concentration et les pratiques de pleine conscience, la réflexivité et la métacognition, la régulation des conflits et des crises. Je collabore depuis trois ans dans ma région aux rencontres du « printemps de l'éducation » sur Amiens et Lille par des conférences et des temps d'animation d'atelier. Je développe l'idée que l'éducation à l'intériorité (conscience de soi) est une priorité à intégrer dans les parcours d'enseignement et de formation de l'école primaire au supérieur.


Eve BERGER Docteure en sciences de l'éducation (Paris 8), professeure auxiliaire à l’Université Fernando Pessoa (Porto), professeure associée à l’Université du Québec à Rimouski (UQAR), Ève est aussi directrice du Centre de formation professionnelle en Pédagogie Perceptive (CF3P) et chercheure au Centre d’Études et de recherches appliquées en psychopédagogie perceptive (CERAP, UFP, Porto). Sa spécialité : les liens entre rapport au corps, émergence du sens et créativité individuelle et collective. Sa passion : la perception du corps comme voie d’accès à un nouveau sens de la vie, et les principes du vivant comme modèles inspirants pour nos relations, nos économies et nos sociétés. Auteure de nombreux articles sur la place du corps dans l’épistémologie et la méthodologie de la recherche qualitative, et de plusieurs ouvrages grand public dont : Le mouvement dans tous ses états et La somato-psychopédagogie, ou comment se former à l’intelligence du corps. Sites internet : www.cf3p.info - www.cerap/org


David BOUCAUD est professionnel de la formation permanente (Ingénieur de formation du CESI, Directeur d'organisme de Formation, Formateur Professionnel à l'AFPA, Jury départemental auprès de la direction du travail pour les titre Formateur Professionnel et de Conseiller en Insertion Professionnelle, Formateur de Formateur…). Son Diplôme de Psychologie du Transpersonnel lui permet d'approfondir sous l'angle de la spiritualité. Une analyse à partir de ses travaux et suite aux conférence de Michel FROMAGET et son approche plaide pour une pédagogie spirituelle, ternaire (corps, âme, esprit). L’accompagnement qu’il fait vise à valoriser ces approches qui situe l'humain, dans sa globalité au cœur du développement .

 Veronique BOY est en thèse à Paris 8 en Sciences de l’éducation, chargée de cours et enseignante en lycée. Elle a développé plusieurs expériences de vie et a travaillé sur l’éducation formelle par rapport à l’intelligence et l’échec scolaire. Actuellement, elle est impliquée dans une recherche sur les enfants nomades de Bouriatie, et leur intégration dans le système éducatif : comment ils se construisent dans leur milieu familial et dans leur rapport à l’école. Elle analyse « le nomade » à partir des recherches d’André Scherer sur le nomadisme en France (esprit-cœur-mental).

Claudia BONMARTIN Actuellement en France je suis à la retraite en tant qu' Éducatrice Spécialisée (travail auprès des cas sociaux et des malades mentaux de touts les âges). J'ai aussi travaillé dans une école de formation en alternance auprès des jeunes de 18 à 26 ans.  Par rapport au Brésil, je représente une ONG brésilienne d'action sociale et éducative auprès des familles en situation de pauvreté et d'extrême pauvreté, la CAPEMISA SOCIAL/Lar Fabiano de Cristo LFC). Nous préparons sa demande d'entrée à l'ONU . Je suis chrétienne-spirite et l’ ONG brésilienne que je représente est modèle de l'action sociale et éducative dans un esprit humanitaire. J’ai le projet-rêve de réunir d'autres ONGs de religions différentes pour une rencontre d'Éducation et Spiritualité ou d'Action Humanitaire Socio-Educative et Spiritualité.

Patrick BRUN est maitre de conférences en Sciences de l’Éducation. Il travaille depuis longtemps sur les histoires de vie et la quête de sens. Il soutient l’importance de l’histoire de vie contre la perte de repères. Il fait partie de l’association Traces de vie. La recherche sur la démocratie et l’écologie est aussi son champ d’intérêt. Il est concerné par la dimension spirituelle dans les sciences humaines et sociales.

Céline CARRÉ est formatrice/accompagnatrice d'adultes depuis 1990 et intervient auprès de formateurs professionnels d’adultes depuis 2010. Elle y accompagne l'identification des potentiels personnels et professionnels, la quête existentielle à travers la démarche histoires de vie.
Elle est titulaire d'un DHEPS (Diplôme des Hautes Etudes des Pratiques Sociales) depuis 2006 et a suivi un Master 2 Ingénierie et Fonction d’Accompagnement en Formation à Tours (2013/2015). Elle a orienté sa recherche sur « les pratiques d’autobiographies raisonnées accompagnées en formation Universitaire (DUHEPS) et la reconnaissance de soi ».
En parallèle, elle a profité d’un long arrêt de maladie pour « reprendre » son histoire de vie et en analyser le déroulement. Elle a poursuivi et enrichi cette étude phénoménologique dans le cadre d’un atelier sur « les Portes d’Exploration de l’anthropoformation » animé par Pascal Galvani. Un article, de la revue Présences dirigée par Pascal, est né de cette réflexion. Elle y fait état du « laisser agir » et du « vide créateur/formateur » émergeant au détour de moments où la vie semble se dérober sous ses pieds. Pour illustrer son propos et décrire ces phénomènes, elle se réfère aux travaux de Pascal Galvani, René Barbier, Jacques Ardoino, Laurence Cornu,..., et à ceux d’Hervé Prévost dans lesquels il fait état des : « moments thétiques, lytiques et opératifs ». 


Antonella CESARI  est  formatrice et  exerce ses activités   en Italie  dans le cadre de la formation permanente des adulte. Elle approche la formation sous l’angle de l’apprentissage émancipateur et des théories de la transformation, du changement, en particulier du « développement humain et professionnel comme processus dynamique». L'approche rogerienne  centrée  sur la personne se mêle avec l'expérience des exercices spirituels dans la tradition chrétienne.
 Son sujet de recherche-action  porte sur: “La formation comme processus vital et ouvert  à l’existence : la dimension morale et spirituelle de la personne et les compétences  pour la vie au cœur des processus de changement".




Thierry CHARTRIN éducateur spécialisé de formation, a exercé dans le secteur des personnes adultes en situation de handicap. Depuis 10 ans il travaille dans la formation des travailleurs sociaux. Depuis septembre 2014, ses fonctions ont évolué vers la recherche et le développement.  La rencontre avec la philosophie antique a poursuivi son éducation spirituelle et sa quête de sagesse et de sérénité. C'est dans ce cadre qu’il organise des manifestations (journées d'études et conférences). Il a sutenu une thèse en sciences de l'éducation à l'UCO d'Angers « Apprendre à vivre, c’est se savoir mortel. Récits « épiphaniques » d’autoformation existentielle ».

Djailton Pereira Cunha est ingenieur, psychologue et professeur universitaire au Bresil. Actuellement Il est doctorant en sciences de l'éducation en cotutelle à Université Lumière Lyon 2 - ED485 EPIC [Éducation, Psychologie, Information & Communication] et Université Fédérale de Pernambuco (la recherche avec financement de la CAPES (Coordenação de Aperfeiçoamento de Pessoal de Nível Superior) - Bresil. Sa thèse est sur le thematique: PSYCHOLOGIE TRANSPERSONNELLE, INTERCULTURALITÉ  ET  ÉDUCATION : Une étude comparative des contributions de la spiritualité à la formation humaine au Brésil et en France.

Philippe FILLIOT est professeur agrégé d'Arts plastiques à l'Université de Reims  (URCA/ESPE) et également professeur de yoga. Docteur en Sciences de l'éducation (thèse sous la direction de René Barbier sur L'éducation spirituelle, ou l'autre de la pédagogie) et chargé de cours à Paris 8 ("éducation et spiritualité", Licence en ligne SE). Membre de Theorias, réseau international de recherche transdisciplinaire sur la théorisation de la spiritualité. Pour résumer en une seule phrase : j’essaie de relier art, éducation, spiritualité et vie... Auteur de : L’éducation au risque du spirituel, préface de Michel Maffesoli, éditions DDB, Paris, 2011; Le yoga comme art de soi, Actes sud, collection « le souffle de l’esprit », Arles, 2012; Illuminations profanes, art contemporain et spiritualité, éditions Scala, Paris, 2014.

 Pascal GALVANI, Ph.D. a été consultant en formation et professeur en éducation à l'université de Tours. Depuis 2001, il est professeur à l'Université du Québec à Rimouski. Ses travaux sont tous reliés à l’exploration de l’autoformation existentielle entendu comme prise de conscience émancipatrice des conditionnement sociocentriques et egocentrique qui nous conditionnent. L’inspiration fondamentale de sa recherche sur la dimension spirituelle de la formation s’enracine dans ses rencontres avec Krishnamurti et avec les cultures amérindiennes.




Rosana GONÇALVES DA SILVA, contemple le ciel et s’abreuve de ses bleu et blanc. C’est ainsi, qu’elle peut se connecter au monde à travers un regard novice. Elle est inspirée par ce qui la touche et la meut : vivre, rêver et se consacrer à une éducation/praxis sensible, esthétique dans/avec le collectif. Rosana est art-éducatrice/ (éducatrice artistique) au Secrétariat à l'éducation du district fédérale, rattachée au Département -SEDF / Brésil. Elle a obtenu une maitrise en éducation de l'Université de Brasilia. Actuellement est doctorante en éducation au sein de cette même Université. Expérimentée en Art / éducation, conseil et dans le développement de projets environnementaux, elle travaille principalement avec l'écologie humaine et la recherche-action existentielle.


Hélène HAGEGE Ayant bénéficié d’une solide formation initiale en biologie (École Normale Supérieure de Lyon, agrégation des Sciences de la Vie et de la Terre, puis Doctorat en Biologie Moléculaire), Hélène Hagège s’est convertie aux sciences humaines pendant son doctorat, par le biais de l'épistémologie. Elle est actuellement maître de conférence en sciences de l’éducation à la faculté des sciences de l’Université de Montpellier. Récemment habilitée à diriger les recherches sur les compétences spirituelles nécessaires pour éduquer à la responsabilité, elle propose une approche laïque et scientifique de la spiritualité dans l’éducation. Particulièrement, elle entreprend de démontrer l’impact de l’entraînement à la méditation sur l’esprit, défini comme étant l’union des dynamiques conscientes et inconscientes du sujet. Ses travaux de recherches concernent aussi d'autres thématiques en relation avec la première, telles que l’appréhension de l’erreur dans les apprentissages, et la pensée réflexive (critique et créative). 
 
Laure HANO a fait des études en-biologie et biochimie, s’est engagée dans la création d'un bureau d'études techniques, dans le médical et l'industrie pharmaceutique, a travaillè dans un cabinet d'ostéopathie. Elle a dévèloppé aussi de compétences  artistiques( piano, chant en concert, peinture, aquarelles: expositions: book artistique) par des etudes d'art-thérapie. Son memoire : "Créativité innée ou acquise?". Elle a publié 6 petits ouvrages poétiques de philosophie pédagogique illustrées des aquarelles et un petit roman de "science fiction philosophique" qui a été aussi scénarisé pour le cinéma . Le projet en cours de réalisation de petites animations( groupe de 8 personnes au maximum) à la demande, autour du thème: Co-naîssance de Soi ou Art de vivre vers l'Esprit créateur: des sens vers l'Essence. www.energiedevietreautrement.jimdo.com

Marie Laure HUMEAU enseigne le Tai Chi ; elle observe la relation à soi et à l’autre dans la pratique corporelle, dans le cadre du DUHEPS puis du Master 2 IFAC à Tours.  Aujourd’hui les bienfaits du Tai Chi sont souvent observés à travers l’œil de la santé. Sans en nier les effets, elle souhaite élargir le regard au champ de la formation expérientielle et notamment un regard tourné vers un processus d’autoformation qui colore peu à peu le quotidien. Coloration qui avec l’appui de la réflexivité participe à un processus de formation au quotidien. C’est du moins ce qu’elle prend plaisir à étudier dans le cadre de sa recherche. A ce jour elle élargit cette démarche dans une formation sur la gestion du stress.

Giusi LUMARE a soutenu sa thèse en Science de l’Education, avec René Barbier, sur la spiritualité laïque en éducation et la pensée de J. Krishnamurti. Son terrain de recherche a été l’enseignement scolaire de la religion en Italie et l’alternative d’une éducation laïque à la spiritualité.  Elle est chargée de cours au Collège Coopératif de Paris sur la formation d’adultes et l’ouverture sur une éthique et une spiritualité laïque, est impliquée aussi dans la recherche sur l’éducation des adultes pour de projets européens. En autre elle coordonne un réseau d’économie sociale et solidaire en Italie où, par la réciprocité et l’échange, on met en pratique l’autoformation et l’autogestion collective http://www.bancadeltempo. Elle s’occupe en autre de la coordination de ce groupe SpEd.

Vero MARTINEZ son parcours s'articule entre le théâtre (actrice/auteure) et le monde de l'éducation/formation. Un passage à Paris 8 à l'IED lui a ouvert entre autres, à l'éducation et spiritualité...Une belle rencontre avec Philippe Filliot et son cours qui l'accompagne encore aujourd'hui. Elle travaille actuellement à la création d'une structure éducative de transition citoyenne qui s'appelle Levons l'ancre. Elle accueillera un public de 10 à 16 ans. Ce n'est pas une école, ni un collège. Levons l'ancre est un projet politique au sens noble du terme :  la vie dans la cité qui concerne chaque être humain, depuis sa naissance.
 
Bruno MATTEI. J'ai été professeur de Philosophie environ 35 ans en IUFM (institut universitaire de formation des maitres) dans le Nord; avec un accent plus particulier sur la philosophie de l'éducation, la philosophie morale et politique (mais j'ai eu un rapport malaisé avec le monde universitaire dans lequel je me suis  senti "étranger, étant dedans/dehors).
Mon itinéraire a fait que vers la fin des années 7O j'ai commencé une réflexion/action  sur la vie spirituelle (mais plus de la curiosité existentielle qu'un engagement approfondi). Quelques rencontres ou influences m'ont mis sur le chemin: Henri Hartung, Karlfried Graf Durckheim, et Krisnamurti (via René Barbier). Aujourd'hui ma quête existentielle m'est plus évidente (quoique toujours en clair-obscur) et s'articule autour de  deux mots-à-vivre: la fraternité universelle et cosmique (via François d'assise) et la vérité, via Spinoza.



Katia MENDEZ est doctorante au laboratoire Experice, Paris 8,  sous la direction de Remi Hess. Enseignante et formatrice pendant 15 ans dans l’Institution Educative (EN), elle pense une philosophie de l’Education. Enseignante de tai chi chuan- Qi gong (pratique corporelle chinoise) et de psycho-énergétique, elle met au travail les liens entre la psychanalyse, la sociologie, la philosophie chinoise et le corps, dans le vécu, perçu, conçu lefebvrien et la théorie des moments (Lefebvre- Hess). Elle est l’inventrice d’une formation sur le Contact et le Care qu’elle gère et co-anime avec son fondateur dans le cadre associatif. Elle forme des praticiens du Bien-Etre aussi bien à la pratique manuelle qu’à la recherche en éthique des postures professionnelle par les liens qu’elle a faits avec sa pratique de tai chi chuan et ses connaissances du corps organique (anatomie, physiologie - Energétique Traditionnelle Chinoise) et social ( AI- Experice). Elle participe à la formation des personnes au positionnement, à l’écoute et au geste. Elle pense une rééducation au tact et au contact, au savoir vivre.  Spécialiste de l’ingénierie de formation, elle travaille sur les dimensions du dispositif éducatif facilitateur des apprentissages en mettant en œuvre le couple pédagogie/didactique de l’advenir sujet. Sa recherche s'inscrit dans une démarche réflexive à la fois ergonomique et déontologique. 

Florent PASQUIER est maître de conférences en Sciences de l’éducation à l’Université Paris-Sorbonne, en poste à l’école interne Espé (École supérieure du professorat et de l’éducation, ex-Iufm). Sa spécialité d'origine concerne l'utilisation des technologies de l’information et de la communication en éducation (Tice) et en sciences humaines. Ses premières recherches concernent l'évolution des supports multimédias et vidéo et leurs utilisations en situation de formation. Puis le champ de ses investigations s'ouvre aux pédagogies alternatives, aux alternatives à l'éducation et aux enseignements qui placent l’enfant ou l'adulte au cœur des dispositifs, avec et/ou sans utilisation de l'informatique. Ceci le conduit à étudier les approches décrites comme holistiques (ou intégrales) de l'acte éducatif (l’éducance), qu'il croise avec les apports d'autres disciplines et théories plus anciennes, comme la philosophie ou le Personalisme, et plus modernes, comme les neurosciences ou la question de la conscience. Suite à son engagement dans l’éducation populaire (Université Coopérative de Paris ; Récit - Réseau Ecole de Citoyens - ; Unipaz - Université de la Paix -...), il conçoit et mets en oeuvre avec ses étudiants les bases d'une "Pédagogie Implicative". Il réalise alors la synthèse de ses démarches en développement personnel, professionnel et collectif pour développer un paradigme éducatif qui puise ses sources dans la psychologie transpersonnelle et dans l’approche transdisciplinaire. Ceci l’amène à la prise en compte de la dimension ontologique en sciences de l’éducation.
Twitter : fpasquier1. Sites : Professionnel Articles en ligne,  Linkedin, Videos_sélectionnées.

Gaston PINEAU est ancien professeur en sciences de l’éducation et de la formation à l’Université de Tours et nouveau chercheur émérite au Centre de Recherche en Éducation et Formation relatives à l’environnement et à l’écocitoyenneté (Centr’ERE) de l’Université du Québec à Montréal. Depuis son enfance, le travaille le projet de faire du quotidien un haut lieu de formation. Projet utopique aux prises avec les misère et les grandeurs du quotidien, tremplin cosmogonique et abîme des rêves, résidu de toutes les résolutions et révolutions. Un souffle  tenace avivé par des compagnes et compagnons de lutte pour la vie, lui a fait quand même dynamiter le mot avec son  renvoi à une apparente répétition aliénante et enlisante. Sa dynamique et dialectique cachée de quotidianisation de l’étrange et du familier est alors apparue, multitopique et permanente. Reste à réaliser cette dialectique rythmoformatrice pour faire du quotidien une auto-socio-écoformation permanente. Pour cette réalisation, il compte en autres sur la force de compagnonnage du groupe éducation et spiritualité.
 
Charlotte QUANTIN. J'ai 36 ans et suis actuellement en reconversion professionnelle, en formation de formateur (DUFA du collège coopératif de Paris et Paris 8).
La spiritualité est une recherche s'inscrivant dans mon quotidien depuis mes 20 ans, âge auquel une dépression me fit abandonner mes études de lettres, et ma passion de toujours, le théâtre.
Issue d'une famille ouvrière puis de professeurs, proviseurs laïques et anti-clericaux, ma quête se fit dans la plus grande solitude. Une thérapie, un voyage au Mexique, une expérience chamanique, et avant tout ma rencontre avec les écrits de Krishnamurti, tout cela me donna une inébranlable foi (confiance) et un profond amour de la vie. Apres 10 ans passés dans une entreprise de décoration ou je gravis chaque échelon pour finir directrice export à 32 ans, un mal être professionnel me mena jusqu'au DUFA, qui fut, et est une véritable révélation. Je peux enfin inscrire la spiritualité dans mon projet professionnel en toute congruence et authenticité....
 
Mathias AUBRY-RAKOWSKI, étudiant à l'Espe de Paris j'ai été juif, catholique, séminariste, de nouveau juif, révolté, étudiant en art, me suis voulu nietzschéen. Aujourd'hui je suis un minuscule élément agnostique d'un tout très vaste, l'univers.
Parce que la curiosité est pour moi un trésor de l'enfance qu'il faut préserver toute la vie, parce que j'ai détesté l'école et son conditionnement délétère des consciences, parce que je refuse les dogmes et les arguments d'autorités, parce que je veux croire au pouvoir emancipateur de l'éducation, parce que j'ai de l'espoir dans les générations futures, parce que je ne veux pas travailler mais donner du sens à mon existence, je serai maître d'école.



Bouchra SIRSALANE, travailleur social de formation, je suis actuellement conseillère municipale et membre d'une association citoyenne qui milite pour une éthique en politique et un mieux vivre ensemble.
Depuis plus d'un an, j'ai repris mes études à l'université Paris 8 en sciences de l'éducation. Mon sujet de recherche porte sur le jeûne « spirituel », comme une voie de purification et de transformation personnelle. J'aimerai comprendre en quoi cette pratique lorsqu'elle s'inscrit dans une quête de sens personnelle (au delà des dogmes religieux ) favorise t'elle la connaissance de Soi? Puis, expliquer comment le jeûne donne t'il une place à l’Autre en Soi ?"


Apolline TORREGROSA, a suivi un double cursus en sociologie avec Maffesoli et en éducation artistique à l'Université de Barcelone. Elle enseigne la sociologie de l'art, de la culture mais surtout la formation et la recherche par l'art. Apolline coordonne ainsi un groupe d'étude dans le CEAQ (Paris V) sur l'éco formation artistique. C'est dans ce parcours que prend sens la spiritualité comme formation de la raison sensible qui intègre l'expérience. Elle a particulièrement travaillé sur la notion de "maitres clandestins", des professeurs à contre-courants de l'éducation, qui réinventent les espaces d'apprentissages comme dimension collective et d'épanouissement.

Antonella VERDIANI, après une carrière internationale à l’UNESCO comme spécialiste d'éducation à la paix, a été chercheuse auprès de la Chaire UNESCO de Florence pour la Culture de la Paix et auprès du CIRPP, le Centre d'Innovation et recherche en Pédagogie de la Chambre de Commerce de Paris.  Est titulaire d'un doctorat en Sciences de l'éducation (sous la direction de René Barbier) qu'elle a basé sur une recherche de terrain dans les écoles d'Auroville, en Inde du Sud, selon une approche transdisciplinaire. C'est à partir de ce travail qu'elle a élaboré le concept "d'éducation à la joie", une "autre" perspective de concevoir l'éducation qui vise le bonheur des enfants et des individus, comme fondement pour la construction d'une nouvelle société citoyenne, solidaire, heureuse.  Antonella est à l'initiative du Printemps de l'éducation, mouvement pour le renouveau de l'éducation en France (www.printemps-education.org).

1 commentaire:

  1. Bonjour, je me demande si la poste mobile service client suivi vient de ma ville,parce sinceramene ineresa m'a beaucoup cette proposition. Cordialement

    RépondreSupprimer